Savez-vous planter les haies? Encore 450m à planter...A vos beches!

Avec le soutien financier de l'Agence de l'Eau Adour Garonne

En partenariat avec Arbres et Paysages d'Autan, nous engageons sur chacun de nos sites un chantier participatif de plantations de haies champêtres.

Commencée fin 2016 sur Al Péchiou, cette opération a permis de planter 600 m de haies en 2017 grâce à la participation active des jardiniers des Jardins Familiaux de la Garonne.

Elle se poursuivra en 2018 : les haies, c'est plus de biodiversité, plus de pollinisateurs...Rendez-vous à Chantelle pour continuer!

...Bon pour nos jardins, bon pour la planète!

(Re)découvrez la nature dans votre jardin !

Créons ensemble l’inventaire de la faune et de la flore de nos sites de jardins !

En 2018, grâce aux photos d'A. CECILLON, jardinier à Périole, une exposition sur "les oiseaux dans nos jardins familiaux" tournera sur tous les sites.

Le programme Observatoire de la Biodiversité des Jardins familiaux a deux objectifs :

  • Le premier objectif est pédagogique, et tend à reconnecter les jardiniers avec la nature, afin d’inciter des changements de comportements en faveur de l’environnement.

  • Le second objectif est l’évaluation de la biodiversité de nos jardins, permettant de tenir à jour ou de renseigner la présence, la répartition ou la disparition d’espèces. L’Observatoire permettra d’apprécier l’évolution de la biodiversité avec le changement des pratiques de jardinage, et de mieux appréhender les dynamiques des populations.

La participation de chacun joue un rôle essentiel dans la réussite de ce programme.


Lieu du projet :en 2018, Périole et Al Péchiou à Balma avec l'appui technique de l'APCVEB

 

 

L’économie circulaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire

Trop de matière organique quitte encore nos jardins, alors qu’elle pourrait être recyclée et utilisée sur place grâce au compostage. Beaucoup de jardiniers n’utilisent pas suffisamment leur composteur.

Nous pourrions également réfléchir au moyen de créer une unité de compostage, pour récupérer et composter sur l’un de nos sites des déchets verts (légumes avariés) en provenance de l’Epicerie Cap centre, la Banque alimentaire...


 L’apport extérieur de broyat directement par les élagueurs sur site est également une piste intéressante à suivre, il reste le réseau à mettre en place en partenariat avec Partageons les jardins.  


 La collecte solidaire des légumes excédentaires au bénéfice des épiceries solidaires est à amplifier et systématiser, avec l’aide des Responsables de site.
 
 

Des jardins familiaux sur lÎle du Ramier?

Pour lutter contre les effets du changement climatique, créons des îlots de verdure et de fraîcheur en pleine ville!

 

Notre objectif est de créer un lieu où se mélangeraient des petits jardins familiaux (70 à 80 m²) orientés vers la production de légumes bio, un lieu de vie et de partage avec un grand jardin pédagogique et thérapeutique et enfin une zone mixte arborée de repos et rêverie avec des œuvres d’art changées périodiquement, pouvant également servir à des petits évènements publics.

Cette zone mixte assurerait la tranistion avec les espaces naturels plus sauvages des bords de Garonne;

Et pourquoi pas la création d’un jardin du monde où seraient cultivées des légumes provenants de différentes parties de notre monde.

Ces jardins s’intégreraient dans les parcours prévus, et seraient ouverts au public en journée.

...On y travaille, avec Toulouse-Métropole.