Plantation de haies à la Marcaissonne.

Coup de pouce à la biodiversité:

 

Samedi 9 décembre, après la plantation d'arbres fruitiers du samedi précédent, les jardiniers des jardins de la Marcaissonne se sont mobilisés pour planter 300 m de haie.

 

Un grand merci à toutes celles et ceux qui se sont ainsi mobilisé(e)s pour réaliser un travail rapide et efficace, et à nos deux Responsables de site pour l'organisation impeccable.


Pour celles et ceux qui ne sont pas venus, qu'ils se rassurent, il y aura d'autres rendez-vous ! Le prochain sera en janvier pour installer le paillage.

Marcaissonne: Animation, plantation, dégustation !

Le 2 décembre, c'est bientôt !

8h30: café à la salle commune.

9h-12h :
toute la matinée, est prévue une Animation "haie et biodiversité" par l'association Arbres et Paysages d'Autan : l'intérêt d'une haie pour nos jardins, et plantation de 7 arbres fruitiers sur le site. Amenez vos enfants (ou petits enfants...).


 12h-13h : un apéritif festif avec soupe de légumes du jardin est prévu en clôture à midi, auquel tous les jardiniers sont conviés.

 Amitiés potagères.

Collecte citrouilles.

La collecte de citrouilles au profit de l'Epicerie Sociale CAP CENTRE (95 Grand rue Saint Michel à TOULOUSE) a eu lieu mercredi 18 octobre et pour une première, ce fut une réussite!!!!

Mr Pujole le directeur a fait le tour des sites où il a rencontré des responsables et des jardiniers. Il a été très surpris et touché par cette action et son ampleur.

Un énorme merci à tous les jardiniers et une mention spéciale pour Lahcen qui a parcouru tout le site de Périole avec sa brouette!

Et aujourd'hui, lundi 23, ce n'est pas fini, les citrouilles continuent d'arriver....

LA RECOLTE DE CITROUILLES!!!!!!!

La récolte de citrouilles au profit de l'épicerie sociale CAP Centre (95 grande rue Saint-Michel) a eu lieu mercredi 18 octobre. Et pour une première fois ce fut une REUSSITE!

Monsieur Pujole le directeur a fait le tour des sites où il a rencontré des responsables et des jardiniers. Il a été très touché et surpris par cette action et son ampleur. 

Un énorme merci à tous les jardiniers et une mention spéciale pour Lahcen qui a parcouru tout le site de Périole avec sa brouette!

Et aujourd'hui, lundi 23 , ce n'est pas fini, les citrouilles continuent à arriver..... 

 

23 avril 2017, troc, Périole.

Deux (très) bonnes nouvelles!

Nous sommes lauréats (premier prix) des Trophées de la Vie locale du Crédit Agricole (agence Ozenne) pour l'exposition "le Bonheur est dans le potager".

Et nous avons reçu un avis technique favorable de l'Agence de l'Eau Adour Garonne, pour financer notre projet "plantations de haies en chantier participatif", qui devrait démarrer en décembre 2017 avec Arbres et Paysages d'Autan... A bientôt des nouvelles de ce projet multisites.

Participez à la Semaine "alternatives aux pesticides" 20-30mars

Venez nombreux!

Une nouvelle association avec nous!

Vous allez sans doute croiser de nouveaux visages à proximité de la parcelle n°536 à Périole. Ce sont  les membres de l'association Welcome, assciation qui a fait son entrée en février aux jardins familiaux de la Garonne.

Welcome Toulouse est un réseau de personnes et de familles offrant temporairement l’hospitalité   à des personnes demandeurs d’asile, sans considérations de nationalité, d’ethnie, ou de religion.

En attendant une solution durable d’hébergement, le demandeur d'asile est ainsi logé et accueilli pendant 6 mois, chaque mois chez un membre du réseau différent.

L’hospitalité offerte par Welcome est gratuite et organisée par des personnes bénévoles. Elle est  orientée vers l’autonomisation de la personne accueillie. 

L' intégration de Welcome aux jardins familiaux de la Garonne va permettre à ceux qui le souhaitent non seulement de faire pousser quelques légumes, de reprendre contact avec la nature, de bricoler mais aussi de sortir un peu de leur isolement en favorisant en même temps le lien  et  les échanges.

Merci d'avance pour votre accueil !

Assemblée générale 20 janvier 2017

Allez découvrir le nouveau rapport d'activités 2016 en cliquant sur le document ci-après.

Rapportactivité2016

Formation "jardinage au naturel" le 21 janvier matin

C'est gratuit! En partenariat avec "Terres toulousaines"

La formation "jardinage au naturel", c'est pour le samedi matin 21 janvier à 9h au local, pour tous les jardiniers de l'association (les nouveaux jardiniers sont prioritaires). Inscrivez-vous en envoyant un mail à lesjardinsfamiliaux@gmail.com

Formation des nouveaux jardiniers, une première!

10 décembre 2016 : une quarantaine de personnes se sont rétrouvées rue du Férétra, accueillies par le Bureau de l'association. Après le café-croissants, petit exposé des bonnes pratiques et du vivre ensemble dans les jardins... et tout le monde est reparti content, avec le numéro de son nouveau jardin.

Prochaine séance sur le jardinage au naturel: le 22 janvier!

Chantiers participatifs

Al Péchiou :

Des travaux collectifs pour planter 55 m de haie à l'entrée du site sont prévus, le dimanche 11 décembre, à 9h... Merci de vous renseigner auprès de vos Responsables de site, Jean-Claude et Noël.

Périole :

Des travaux collectifs sont organisés les dimanches matins 16, 23 et 30 octobre prochain.
Rendez-vous comme d'habitude à 9h00 à la Pépinière.
Il y aura du nettoyage de parcelle libérées, de l'arrachage de haies, de la taille, du démontage d’extension de cabanons en vue de préparer les nouvelles attributions..

Chantelle :

Pour achever la pose des goutiières sur les abris, des travaux collectifs sont organisés le samedi matin 29 octobre et le dimanche 6 novembre prochain.
Rendez-vous sur le parking d'entrée à 9h00. Merci de confirmer votre participation auprès de Mohamed NIH et Jean-Claude LAGARDE afin de gérer au mieux les effectifs et les travaux en conséquence. Vous pouvez aussi vous inscrire sur le tableau figurant sur le panneau d'affichage.

 

 

Inauguration de nos nouveaux locaux!

Discours de Claire MERICQ,  Présidente

Bonjour à tous.

Je salue bien sûr tous nos invités qui ont bien voulu se déplacer pour fêter ce moment avec nous, les élus, et tous les bénévoles qui ont mis la main à la pâte, en aidant notre association à changer de locaux : les jardiniers, Jean-Paul GELIS, Jean-Claude MORELIS, Noël SARTOREL, Jean-François GENDET, Charles ZERLI, Marc CASSIGNOL, Claire FILHOL, Mohamed NIH…les membres du Bureau, les amis de l’association…Tous se sont réunis pour nous aider à finaliser cette installation, qui a mobilisé notre énergie pendant plusieurs mois.

Je voudrais adresser aussi un merci tout particulier aux photographes, amateurs de talent, auteurs de l’expo superbe que vous avez sous les yeux :

Alain CECILLON, jardinier qui s’est passionné pour les petites bêtes du jardin, avec un oeil très affuté de photographe, et une grande curiosité,

Pierre COMBES, ami de longue date, et bénévole occasionnel, qui a bien voulu consacrer un peu de son temps de jeune retraité à faire le portrait des jardiniers dans leur jardin. Il nous a ainsi livré de belles tranches de vie.

Cette exposition, c’est donc la vie dans les jardins, vue sous deux angles très différents : la vie sociale et la nature.

C’est un moment émouvant pour nous, que nous sommes heureux de partager avec vous. Cette inauguration, c’est un acte aussi symbolique que le baptême d’un bateau; d’ailleurs, nous sommes tous dans le bateau de l’association des jardins familiaux de la Garonne, à ramer dans le même sens pour le développement des jardins.

Si notre association est en bonne santé, c’est grâce à l’investissement important, ces dernières années, des membres du Bureau, des administrateurs et des Responsables de site…Soit une trentaine de personnes, jardiniers pour la plupart.

Depuis 110 ans, l’association des jardins familiaux de la Garonne est au service des jardiniers, et par là même de la population. Elle en reflète d’ailleurs la mixité et la diversité : une des richesses des jardins familiaux c’est qu’ils accueillent des jeunes couples et des retraités, des personnes de toutes origines professionnelles, ethniques et culturelles…Ils créent ainsi un lieu de convivialité devenu rare dans notre société.

Les jardins, c’est en effet aussi un lieu de citoyenneté et de respect mutuel, où se renforce le sens du partage et de la tolérance: notre association s’est pour cette raison plus récemment tournée vers l’ouverture de parcelles partagées, d’un jardin pédagogique, de parcelles associatives…

Les jardins sont ouverts largement aujourd’hui à tous les publics, y compris visiteurs extérieurs: chacun y a sa place, les enfants, les non voyants, les personnes à mobilité réduite, les écoliers, les centres de loisirs, les jardiniers débutants comme chevronnés…

Nos nouveaux locaux sont pour nous l’expression de cette transformation et de cette ouverture.

Cette nouvelle implantation confirme en effet notre volonté collective de nous développer, et d’améliorer l’accueil du public.

Nous pourrons désormais organiser des sessions d’accueil des nouveaux jardiniers, proposer des ateliers de jardinage, une documentation pédagogique etc. A ce propos, je remercie Raoul, jardinier à Périole, venu lundi offrir d’organiser l’accueil.

Même si nous n’avons pas pu inviter les 500 jardiniers de l’association, ce local est à leur disposition, et toutes les suggestions pour le faire vivre sont les bienvenues.

Nous organiserons d’ailleurs une journée portes ouvertes pour les jardiniers, pour leur faire découvrir ces locaux et l’exposition photos.

Notre association a ainsi pu ouvrir une  nouvelle page, tout en restant fidèle à son histoire, à sa vocation sociale d’origine.

C’est en renouant avec cette fonction sociale, et en y adjoignant la vocation “environnement” indispensable aujourd’hui, que les Jardins familiaux bâtissent leur avenir.

Nous oeuvrons tous les jours pour accueillir les plus modestes, qui ont besoin de leur jardin pour se nourrir sainement, et pour développer un jardinage au naturel, facteur de bonne santé.

Nous considérons à ce titre que nous remplissons bénévolement une mission de service public…mission qui n’est hélas pas toujours identifiée par les collectivités.

Notre association oeuvre pour l’intérêt général et fonctionne à 100% sur le principe du bénévolat, sans subventions.

Mais l’association ne peut survivre à terme sans l’appui des jardiniers bénévoles et le soutien des collectivités. Par exemple, trouver de nouveaux terrains pour améliorer l’offre en jardins dépasse nos seules capacités d’association, et suppose que les élus locaux soient à nos côtés.

Les jardins familiaux sont un facteur de bonheur individuel et un facteur de paix sociale, car ils permettent aux uns et aux autres de se cotoyer et d’échanger autour d’une activité paisible.

Ils nous semblent pour cette raison indispensables au développement  harmonieux et durable de notre cité.

Comme le démontre si bien notre belle exposition, le bonheur est dans le jardin !

Merci…

 

…Je donne la parole à Pierre-Yves VASSAL, président d’honneur, qui va nous faire un bref historique de l’association des jardins familiaux de la Garonne.

L'association vient de se doter d'un broyeur actuellement utilisé sur le site de Périole.L'usage sur les autres sites se fait à la demande des responsables.

 

BRF : Bois Raméal Fragmenté

 

 

 

Technique consistant à broyer les rameaux pour faire un paillis.

  

  

Pourquoi les rameaux ? Car ce sont les parties de l'arbre les plus riches en azote, phosphore et potasse, soit les principaux éléments requis pour la croissance et maturité des fruits et légumes.

  Par ailleurs, ils contiennent aussi des acides aminés, des protéines, des minéraux, de la cellulose et de la lignine, principale composante du bois lui conférant sa rigidité. Cette lignine en formation dans les rameaux, est idéale pour favoriser le développement de micro-champignons (sorte de pourriture blanche) qui accentuera la décomposition et minéralisation des éléments végétaux ainsi que le développement d'une microflore et microfaune à la base de la vie du sol.

  Au résultat, le sous-sol sera constitué d'un vaste réseau de filaments blancs nourriciers. Mais pour se développer, les champignons absorbent les protéines et les sucres immédiatement disponibles dans le sol. Pour cela, ils mobilisent l'azote présent, ce qui génère une faim d'azote ou déficience temporaire dont il faut tenir compte lors du premier épandage uniquement, selon l'état de la connaissance actuelle. Cette technique ne datant que de quelques décennies, elle s'enrichit régulièrement du fruit des expériences réalisées.

   

 

AVANTAGES DU BRF :

 

  • stimule la vie du sol et accroît la teneur en humus,

  • décompacte le sol grâce à l'activité biologique et favorise la croissance des racines en profondeur,

  • améliore la structure du sol, stabilise le pH, enrichit la teneur en éléments minéraux...,

  • équilibre la teneur du sol en eau, soit en le drainant (stockage des excès qui sont reconstitués en cas de sécheresse) soit en limitant l'évapotranspiration comme un paillis.

  • Le semis/repiquage peuvent s'y pratiquer en écartant le BRF

  • idéal pour la culture des fraises, la culture sur butte, le désherbage (couche épaisse)

 NB : pour les terres infertiles, l'aggradation (retour de la fertilité et de la pleine activité biologique) demandera deux à trois ans + emploi du BRF !

 

CONSEQUENCES :

   

  • augmentation du rendement selon plusieurs études menées : les pousses sont plus vigoureuses

  • les plantes sont plus fortes, plus saines et les légumes plus goûteux

  • la conservation des fruits et légumes est meilleure selon les divers témoignages

  • moins de mauvaises herbes : arrachage très aisé du chiendent,

  • moins de maladies, parasites et ravageurs (amélioration dès la première année)

  • préservation de la nappe phréatique

  • moins d'érosion, économie d'eau

  • nette amélioration de la biodiversité

  • économie significative en eau et produits chimiques : engrais, herbicides, pesticides....

  

PRECAUTIONS D'USAGE :

 

  • En raison de la « FAIM D'AZOTE » initiale, il est recommandé d'épandre à l'automne, dès novembre sur des parcelles non cultivées. L'idéale est de rajouter un peu de terre des forêts ou bois alentours (répartir une poignée par m²) afin d'accélérer la multiplication des filaments de mycélium.
    Compléter avec un engrais azoté : purin d'ortie, de consoude, guano, corne torréfiée, fumier.

  • Renouveler tous les 3 à 5 ans seulement, d'octobre à mars car le phénomène de faim d'azote ne se produira plus.

  • Epandre une couche de 3 cm, 10 à 15 pour utilisation en herbicide.

  • Pour la conservation, faire des couches de 15-40 cm au pied des arbres ou au sol.

  • Pour les sols lourds faire une couche d'1 cm dès l'automne, sinon risque d'asphyxie car en sol collant, les copeaux sont enrobés d'une gangue et de fait, se décomposent beaucoup plus lentement.
    Par ailleurs, un excès peut entraîner un retard du réchauffement du sol au printemps, et poser un problème pour les semis. Compléter plutôt à ce moment par 1 à 2 cm de BRF précomposté lorsque la terre est suffisamment réchauffée.

  • Pour les sols très compactés, l'idéal est de semer un engrais vert dès l'été (seigle, moutarde, fèverole) pour décompacter le sol, puis d'épandre 1 à 2 cm de BRF précomposté l'année suivante en réitérant l'opération.

  • Attention : dans un premier temps, limaces et escargots ont tendance à y établir leur litière. La méthode de lutte bio recommande d'utiliser le phosphate ferrique ou des décoctions d'absinthe, prêle, rue, frondes, fougère, rhubarbe (à renouveler régulièrement).
    Le prélèvement à la main, l'utilisation de tuiles, planches, pots retournés, cendre, paillis de lin, coquilles d’œufs complètent.
    Enfin, les prédateurs naturels s'installeront d'eux-mêmes :carabes, staphylins, crapauds, hérissons, couleuvre, orvet, oiseaux. Des branchages, pierres sèches ou nids favoriseront leur arrivée plus rapidement.

     

    ESSENCES UTILISEES :

     

    • Essentiellement les espèces caduques. Les persistants se décomposant plus lentement, leurs feuilles peuvent entraîner des bourrages dans certains broyeurs.

    • Chêne à feuillage caduc, hêtre, orme, érable, charme, noisetier, châtaigner, forsythias, prunus, céanothes,viornes, seringats,genêts, cornouillers, tamaris...

    • Rameaux des fruitiers du jardin si non malades

    • Peuplier Saule Bouleau sont moins intéressants

    • Les conifères ne doivent pas excéder 15-20% du broyat :

    • Les eucalyptus sont déconseillés en raison de leur toxicité pour la pédofaune.

     

La couche de BRF peut être incorporée au Printemps par griffage, lorsque la terre est détrempée. Le mycélium des champignons colonise alors avec une grande rapidité les fragments enclenchant « le processus de développement-rééquilibre de la vie du sol ». En zones chaudes, cet enfouissement permet de mieux préserver un sol humide en période estivale..

 

Mais attention, au départ l'enfouissement peut enclencher une faim d'azote plus prononcée nécessitant la culture de légumineuses uniquement (fèves, pois, haricots) la première année.